la peinture isolante

Comment ça marche ?

La peinture reflète les rayons du soleil ce qui permet de réduire fortement la température intérieur du bâtiment

Action du soleil sur les bâtiments

Propriété de la peinture isolante

La peinture isolante :

La peinture isolante est généralement blanche, le blanc étant une couleur qui reflète naturellement la chaleur, mais nous pouvons proposer d’autres couleurs.

La peinture isolante reflète les rayons du soleil (SRI > 107) ce qui permet de réduire de 10 à 40°C la température sous le support.

Grâce à une forte émissivité (> à 0.85), la chaleur contenue à l’intérieur des bâtiments peut se dissiper.

Elle améliore le confort des bâtiments non climatisés.

Dans le cas de bâtiment avec climatisation, elle réduit la consommation d’électricité. Dans la norme actuelle d’isolation RT2012, la consommation de climatisation peut représenter jusqu’à 50% de la consommation énergétique totale.

Sur certains bâtiments anciens, la consommation énergétique totale peut être réduite de 70%.

 

Étanchéité :

Les propriétés anti UV limitent la dégradation des matériaux, ce qui permet d’allonger la durée de vie du support et diminuent les problèmes de fuite.

Les élastomères contenus dans la peinture donnent une élasticité de plus de 300%. L’application de la peinture agit comme un revêtement d’étanchéité sans soudure qui accepte la dilatation du support. L’étanchéité est garantie lors d’une application sur des toitures bitumineuses.

 

 

 

 

SRI : > à 107

« Solar Reflectance Index » est un indice permettant de classer les revêtements (peintures, enduits, …), en fonction de leur aptitude à ne pas s’échauffer sous le rayonnement solaire.

La norme ASTM E1980 donne la méthode pour calculer le SRI pour des surfaces opaques horizontales à pente faible dans des conditions standards d’ensoleillement et de vent, pour des surfaces dont l’émissivité est supérieure à 0,1.

Cette méthode consiste à classer thermiquement les revêtements par un indice variant entre 0 et 100.

Un revêtement avec un SRI proche de 0 correspond à une surface qui va préférentiellement capter la chaleur, tandis qu’avec un SRI proche de 100, la surface se comporte comme un miroir vis-à-vis de la chaleur solaire.

Pour effectuer le calcul du SRI, on doit donc mesurer l’albédo, qui est le facteur de réflexion solaire (déterminé selon la norme ASTM E903 par exemple), ainsi que l’émissivité de la surface, propriété qui conditionne les échanges thermiques par rayonnement.

 

Poids à sec :

La peinture isolante n’a aucune conséquence sur la stabilité de la structure : poids à sec < à 0.3 kg/m².

Pour une peinture isolante étanche : poids à sec < à 2 kg/m²

Respect de la santé et de l’environnement :

Peinture en phase aqueuse : A la différence des peintures synthétiques (à base de solvants organiques), la peinture en phase aqueuse est très faiblement nocive pour la santé puisqu’elle ne contient pas de produits toxiques (white-spirit, térébenthine…) libérés pendant et après leur mise en œuvre.

Peinture sans solvant : les solvants dans les peintures ont un impact nuisible pour l’environnement car les produits de nettoyage des outils (souvent de l’essence minérale issue de la distillation du pétrole) demandent un procédé complexe de recyclage, lorsqu’ils ne se retrouvent pas dans la nature à polluer les sols et les nappes phréatiques.

Réduction des gaz à effet de serre : en réduisant la consommation d’énergie pour la climatisation, la peinture isolante limite l’emprunte carbone des émissions de gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique.

 

Classement au feu : B-s1,d0

Equivalent aux anciens classements M1.

Produit faiblement combustible, qui ne propage pas le feu.

B : faiblement combustible

s1 : produit qui dégage peu de fumée lors de sa combustion

d0 : produit qui n’engendre aucune goutte ou débris enflammé lors de sa combustion

 

UV

Reflète la plupart des rayons Ultra Violet, qui sont responsables du vieillissement des matériaux.

IR

Reflète plus de 94% des infrarouges proches, apport calorifique dans les bâtiments

°C

Selon le type d’isolation, jusqu’à 10°C en moins à l’intérieur du bâtiment.